À propos d’Ehrlichia & Anaplasma

L'ehrlichiose humaine est une infection à vecteur de tiques qui est devenue signalable à l’agence de controle des maladies (Center for Disease Control), États-Unis, en 1999.

Le terme Ehrlichiosis est une désignation générale qui englobe plusieurs agents étiologiques à vecteur de tiques sur la base d’une présentation clinique similaire. Ces bactéries intracellulaires obligatoires sont épidémiologiquement et étiologiquement distinctes les unes des autres. Reconnues depuis 1935, les espèces d'Ehrlichia étaient principalement considérées comme des pathogènes vétérinaires infectant moutons, chèvres, chevaux, bétail et chiens. En 1953, Neorickettsia sennetsu a été isolée au Japon en tant que première infection humaine, cependant l'identification de la souche humaine suivante ne s'est produite qu'en 1986. Actuellement, 5 souches susceptible d'infecter l’humain ont été identifiées et 3 souches (Anaplasma phagocytophilum, Ehrlichia chaffeensis and Ehrlichia ewingii) ont été caractérisées cliniquement. Ni Ehrlichia canis ni Nerorickettsia sennetsu ni les souches humaines restantes n'ont été suffisamment étudiées.

Tests disponibles pour Ehrlichia & Anaplasma

EliSpot

EliSpot Ehrlichia / Anaplasma
(2x tube ACD/CPDA)

IFT, ELISA, Immunoblot

Ehrlichia-IgM et Ehrlichia-IgG-anticorps
(1x tube de sérum/SST)

PCR

Ehrlichia / Anaplasma-ADN-PCR sanguin
(2x EDTA tube)

Tick Test

Anaplasma phagocytophilum-DNA-PCR
(de la tique)

Bactéries:

Ehrlichia chaffeensis (Ehrlichiosis Monocytique Humaine = HME),
Anaplasma phagocytophilum (Ehrlichiosis Granulocytique Humaine = HGE) (Gram-négatif, intracellulaire obligatoire dans les granulocytes)

Vecteur / Transmission:

Ixodes ricinus (tique du mouton), Ixodes scapularis (tiques des cerfs)

Hôtes:

Gibier (par exemple: cerfs), animaux domestiques, humains

Symptômes (Incubation: quelques jours jusqu'à 4 semaines):

Démarrage rapide des symptoms avec fièvre, frissons, maux de tête, effondrement, migraines lancinantes de type coup de poignard, souvent localisés sous les yeux.

Douleurs musculaires et non pas articulaires, symptômes neurologiques, confusion, éruptions cutanées vasculitiques rarement diffuses, y compris des paumes des mains et plante des pieds (<10%), thromboctopénie, leucopénie, élévation des enzymes hépatiques.

Facteurs de risque:

Morsures de tiques, personnes âgées, nombre de maladies sévères communes (ex: cancer), immunosuppression (chez les enfants).