Cellules Natural Killer CD

Les cellules CD57 + (CD : Clusters de Différenciation) documentent l'étendue de l’immunosuppression due à la forme chronique de la maladie de Lyme. A u vu de la littérature actuelle, l’analyse des cellules CD57 + servent de pronostique pendant et après le traitement de la maladie de Lyme chronique.

Les études de recherche clinique et les études de cas démontrent que les infections chroniques de Lyme s’accompagnent souvent de changements visibles au sein de leur défense orchestrée par les cellules immunitaire. Le nombre de lymphocytes NK activés (CD3-CD56 + CD57 +) est plus faible que celui des lymphocytes NK / CD3-CD56 +. Bien que les infections aiguëes de Borrelia burgdorferi ainsi qu’autres maladies présentent des paramètres CD57 normaux, les patients atteints de Lyme chroniques présentent souvent moins de 100 cellules CD57 / μl.
Selon les publications scientifiques, on observe une suppression du nombre absolu de cellules CD57 plutôt chez les patients dont le système nerveux a été affecté, que chez les patients dont le système tissulaire ou osseux a été atteint. La diminution des cellules CD57 perdure jusqu'à ce que les symptômes du patient s’améliorent grâce à l’antibiothérapie et/ ou autre forme de traitement. A l'inverse, une diminution des cellules CD57 est considérée comme un signal d’infection chronique chronique, à Borrelia notamment et pourrait servir à témoigner de l’efficacité du traitement.