À propos de Babésia

La babésiose est causée par un parasite intra-érythrocytaire, Babesia microti, et est l'une des infections parasitaires les plus fréquentes chez les animaux sauvages à travers le monde, dont le taux de prevalence est surpassé uniquement par les infections trypanosomiques. Image: © et avec la permission de Dr Alan MacDonald, USA

Ces organismes en forme de poire, de type plasmodium, furent détectées par Victor Babes chez des bovins souffrant d'hémoglobinurie fébrile en 1888. Près de 100 espèces du genre “Babesia” ont été définies, dont plusieurs sont capables d'infecter l’humain. La babésiose humaine est une maladie émergente à vecteur de tique, potentiellement fatale, causée principalement par Babesia microti, bien que des infections humaines par Babesia gibsonii, Babesia WA1 et CA1 aient également été signalées. La prévalence de l'infection à Babesia microti varie selon la localisation géographique. Au cours des 30 dernières années, les États-Unis ont vu un nombre croissant de cas confirmés de babésiose, vraisemblablement en raison d'un nombre croissant de chevreuils, le tout amplifié par une recrudescence des activités en plein air. Une babésiose endémique a été confirmée par les Centers for Disease Control and Prevention dans l'état du New Jersey, USA. Un nombre important de cas confirmés aux États-Unis ont également été signalés dans l’état de Washington, en Californie, au Missouri et au Connecticut. Contrairement aux rapports fréquents de la babésiose aux États-Unis, il n’existe que des cas détectés sporadiques de cette maladie en Europe avec des séroprévalences allant de 4 % à 13 %. Une faible aptitude à detecter la séronégativité peut expliquer de telles faibles statistiques, impliquant que la population positive non détectés pourraient être largement supérieurs.

Tests disponibles pour Babésia

EliSpot

Babesia microti EliSpot
(2x tube ACD/CPDA)

IFT, ELISA, Immunoblot

Anticorps anti-Babesia
(1x tube sérique/SST)

PCR

Babesia-ADN-PCR sanguin
(2x tubes EDTA)

Tick Test

Babesia-DNA-PCR
(de la tique)

Bactéries:

Babesia microti, Babesia divergens, Babesia duncani, Babesia WA1 (parasite intracellulaire au sein des érythrocytes)

Vecteur / Transmission:

Ixodes ricinus, Ixodes scapularis, transfusion sanguine (d’humain à humain)

Hôtes:

Gibier (par exemple cerf), animaux domestiques, humains

Symptômes (Incubation: 5 jours-9 semaines):

Rapide développement de la maladie avec fièvre sévère, frissons, maux de tête (peuvent être sévères ou atténués, entiers, impliquent la tête entière, décrits tel que “tête prise dans un étau”), sueurs (habituellement nocturnes, mais peuvent être diurnes), Difficulté à respirer (dyspnée de Kussmaul), nécessité de souffler, et prendre de profondes inspirations, toux sèche sans raison apparente, raideur du cou, nausées, diminution de l'appétit, fatigue, sensation de faiblesse, épuisement permanent s’empirant particulièrement face au stress, vertiges, anémie hémolytique, hémoglobinurie, hépatosplénomégalie (rarement), douleurs musculaires, douleurs articulaires, paresthésies, détachement mental et ralentissement des réactions et des réponses physiologiques, hypercoagabilité, douleurs abdominale, à l'estomac, lourdeur émotionnelle, problèmes hépathiques, symptômes grippaux.

Facteurs de risque:

Maux de tique, transfusions, splénectomie, VIH, suppression immunitaire (enfants), transplantation d'organes, personnes âgées